Notre cuisine

image

L’esprit de ma cuisine, c’est un peu comme à la maison du temps de mon enfance. Tout est fait maison. On transforme tout sur place. Nous n’avons pas de menu fixe, mais décidons la veille pour le lendemain selon l’inspiration et les produits à disposition. L’essentiel est que ce soit bon, et en quantité, pour mettre les alpinistes dans les meilleures conditions possibles pour réaliser leur projet.

On s’adapte à tous les régimes spéciaux à partir du moment où on le sait à l’avance. Pensez donc à nous prévenir au moment de la réservation.

image

Le soir, nous proposons un potage en entrée (traditionnel aux légumes, pois cassées, dal…), puis un plat de viande, légumes et féculents, fromage et dessert maison.

Nous pouvons proposer par exemple un sauté d’agneau aux abricots, une blanquette de veau « comme ma grand-mère », des crozets aux champignons…  Et en dessert, vous mangerez peut être une petite renverse aux fruits rouges.

Le petit déjeuner, complet et sucré, est composé d’une boisson chaude (avec du vrai café !), un jus de fruit bio, des céréales (muesli et cornflakes), du pain fait maison, de la confiture locale ou maison, du miel des Hautes Alpes. Parfois, lorsque nous avons un peu plus de temps, nous préparons une brioche ou un cake maison.

Le midi, nous pouvons préparer à la demande (en réservant à l’avance !) des omelettes, pâtes carbonara, gâteaux maison.

Côté boissons, nous proposons la bière de Briançon, la Tourmente, ou celle de Valloire, la Galibier.

image

80% de nos produits sont locaux, si possible bio. Les fruits, légumes, fromages, proviennent d’Echanges Paysans. La viande provient de la Société Alpine de Boucherie (production Hautes Alpes et Drôme). La farine est bio. Le miel provient d’un petit producteur du sud du département, ainsi que la confiture (lorsqu’elle n’est pas faite maison).

La spécialité du chef

Le pain est fait maison, par le gardien, lui-même et lui seul, à partir d’une farine complète et de seigle. A plus de 3000m d’altitude, nous arrivons même une partie de la saison à faire du pain au levain !

Le péché mignon du gardien, ce sont les choux à la crème faits au refuge. Mais attention, il faut arriver dès qu’ils sont faits pour avoir la chance d’y gouter !

image
image
image
image
image
image
image
image